Comment trader le Forex, comprendre les risques et éviter les arnaques ?



work at home tutor
La baisse du coût de création d'une plateforme de trading a eu l'effet pervers de voir l'arrivée massive d'escrocs sur le marché. Dans le viseur de l'Autorité des Marchés Financiers, les brokers Forex doivent désormais montrer patte blanche. Voyons comment éviter les arnaques pour trader sereinement.

Afficher le sommaire

Fin 2014 l'AMF a sévi sur les ondes pour avertir les consommateurs du danger représenté par les sites de trading et la recrudescence des mauvaises pratiques dans ce secteur : techniques commerciales abusives et agressives, non-régulation entraînant des défauts de paiement, etc.

Les arnaques se sont donc multipliées car il est devenu facile pour un petit investisseur peu scrupuleux de créer sa propre plateforme de trading dans un pays exotique aux instances de régulation laxistes voire inexistantes. Investir de l'argent sur un site non-régulé en Europe ou dans un grand pays occidental est juste un suicide financier. Vous n'aurez quasiment aucune chance de revoir votre argent et allez porter plainte contre une boîte du bout du monde, cela n'aura aucun effet.

Le consommateur a pourtant les moyens de choisir un broker régulé dans l'Union Européenne, voir encore mieux, agréé par l'ACP / Banque de France. C'est pour cette raison que sur NBR vous ne trouverez que des courtiers agréés en Europe. Nos comparatifs affichent d'ailleurs les licences de chaque site de trading listé.

Un courtier bien régulé est un courtier dans lequel on peut avoir confiance, abordons en détail les différentes instances de régulation.

 

Régulation

 

Quels sont les organismes de régulation ?

Chaque pays de l'Union Européenne possède sa propre instance de régulation des marchés financiers, ils agissent comme gendarmes de ces marchés dont fait partie le Forex. La MiFID garantie une protection forte et harmonisée des instruments financiers aux investisseurs européens. Depuis sa création 2007, un courtier Forex obtenant une licence d'une instance européenne de régulation est autorisé à pratiquer en toute légalité dans tout l'Espace Economique Européen : UE + Royaume-Uni.

 

Certains n'accordent pas une confiance optimale aux organismes insulaires du sud de l'Europe, Chypre et Malte étant pourtant les principaux pays pourvoyeurs de licences en zone UE. Les avantageuses fiscalités chypriote et maltaise, synonymes de point d'accès pour toute l'Europe grâce au passeport européen en entrée, sont pourtant un avantage indéniable pour les brokers. On s'étonnera que ce ne soit pas forcément les brokers accrédités par ces pays qui offrent les meilleurs spreads.

Sigles des autorités de régulation européennes les plus courants :

Pays Instance de contrôle Sigle de l'instance de contrôle prudentiel
ROYAUME-UNI Financial Conduct Authority (FCA) / Prudential Regulation Authority (PRA) fca pra
ALLEMAGNE Bundesanstalt fur Finanzdienstleistungsaufsicht (BaFin)
CHYPRE Cyprus Securities and Exchange Commission (CySEC)
MALTE Malta Financial Services Authority (MFSA) MFSA
FRANCE Autorité des Marchés Financiers (AMF) / Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR AMF      

En dehors de l'Europe, l'Australie possède aussi un organisme actif de régulation : l'ASIC en qui on peut avoir confiance. 

 

REGAFI est votre ami

Le Registre des Agents Financiers (REGAFI) recense toutes les agents financiers autorisés à pratiquer leur activité en France. L'AMF conseille de vérifier la bonne inscription d'un établissement d'investissement sur le REGAFI avant de s'y engager.

Il est très simple de vérifier si un courtier est autorisé :

  1. Trouver le nom de l'entreprise : par exemple si je veux savoir si le broker XTB est autorisé, il me suffit de rechercher le nom de la maison mère, toujours indiquée en bas de page (footer) ou sur la page « Qui sommes-nous ?».
  2. Rechercher sur REGAFI :je vais ensuite sur le Registre des Agents Financiers et je fais une recherche basqiue. Si un résultat concordant apparaît comme dans cet exemple, c'est que le broker est autorisé en France.

 

Prendre un bonus : un piège à éviter la plupart du temps !

 

Attention aux bonus offerts par les sites de trading car souvent leurs conditions vous piègent plus qu'autre chose. Ces conditions changent pour chaque bonus et chaque broker donc impossible de vous dire OK pour le bonus de tel broker et non pour tel autre. À vous de lire les conditions obligatoires mais dont le lien est toujours affiché en petit. Il peut arriver que parfois un bonus soit tout à fait intéressant mais franchement la plupart du temps mieux vaut s'abstenir.

Vous pouvez à contrario bénéficier sans retenue des bonus gratuits sans dépôt. Comme leur nom l'indique vous pouvez l'obtenir sans verser un kopeck, donc aucun de risque de perte. Méfiez-vous par contre par la suite si vous avez pris ce genre de bonus, après un dépôt ses conditions d'utilisation pourront éventuellement vous poser problème pour récupérer votre argent. Lisez bien les conditions d'obtention du bonus.

Auteur
avatar of adminFXR
Entrepreneur et fondateur de FoxyRating
Twitter
Merci de valider d'abord votre adresse mail.
En poursuivant votre navigation vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus OK
Se connecter

Mot de passe oublié ?

S'inscrire

J'accèpte la charte